Salaheddin, verres syriens

Jean-François Vaillant a vécu en Syrie, en 2000 pendant un an. De retour en France, il se demande comment garder les précieuses relations qu’il a nouées là-bas, notamment avec des artisans. La réponse fût la création de Salaheddin.

C’est avec la verrerie familiale Abou Ahmad, située en périphérie de Damas, à l’entrée du quartier palestinien et du quartier Chrétien de Bab Touma que Salaheddin travaille. Le verre y est soufflé et cuit dans un four traditionnel, depuis maintenant deux générations. La verrerie a bien sûr été menacée de disparition durant la guerre mais y a heureusement échappé…

Elle emploie aujourd’hui une dizaine de personnes qui se relayent de jour comme de nuit pour assurer la mise en température du four qui nécessite plusieurs jours de chauffe. Jean François raconte que l’accueil y est toujours chaleureux !

Le verre utilisé est d’abord acheté à des récupérateurs européens, puis entreposé dans la verrerie où il est ensuite cassé en menus morceaux puis pilé et enfin tamisé pour pouvoir être réutilisé. Le verre est fondu dans un four en argile, dont les variations de températures sont à l’origine des couleurs obtenues. Il est ensuite soufflé à la bouche, ce qui fait de chaque verre un objet artisanal unique !

DÉCOUVRIR DANS LA BOUTIQUE